LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

VOICI LA GALAXIE LA PLUS LUMINEUSE DE L'UNIVERS

Elle est brillante (dans l’infrarouge) comme 300.000 milliards de Soleil. 

Brillante, et très ancienne : la lumière de cette galaxie a parcouru 12,3 milliards d’années pour parvenir jusqu'à nous.

GALAXIE.PNG

 

TROU NOIR. "Cette lumière éblouissante représente peut-être la principale poussée de croissance du trou noir central de la galaxie" suggère Chao-Wei Tsai du Jet Propulsion Laboratory, le fameux laboratoire de la Nase. Il est l'heureux découvreur de cette galaxie à la luminosité extraordinaire. Elle appartient à une nouvelle classe d’objets récemment dénichée par le télescope spatial WISE de la Nasa, appelés ELIRGs, pour "galaxies infrarouges extrêmement lumineuses".

Un concours d’ingestion de hot-dogs qui durerait des centaines de millions d’années

La lumière de WISE J224607.57-052635.0 - c’est le nom peu convivial de cette galaxie nouvellement découverte - a parcouru 12,3 milliards d’années pour parvenir dans les détecteurs du satellite. Les astronomes la voient donc telle qu’elle était dans le passé, quand l’Univers était âgé de seulement 1,3 milliards d’années. Seulement 10% de son âge actuel ! Son exceptionnelle luminosité s’explique par la présence d’un gigantesque trou noir au centre de la galaxie. 
Les trous noirs centraux sont communs au cœur des galaxies mais celui de WISE J224607 est particulièrement massif. C’est la poussière réchauffée en rotation autour du trou noir qui est à l’origine des émissions infrarouges. Pour émettre autant de lumière le trou noir central de cette galaxie devait peser des milliards de masses solaires selon les estimations des scientifiques publiées dans la revue The Astrophysical Journal
Une surprise car ils ne s’attendaient pas à trouver un tel monstre dans le jeune Univers. "Les trous noirs des ELIRGs sont capables d’avaler plus de matière pendant une durée plus longue que prévue. C’est comme un concours d’ingestion de hot-dogs qui durerait des centaines de millions d’années" s’exclame Andrew Blain, responsable du télescope Wise à l’université de Leicester.
Maintenant que les astronomes ont identifié ces galaxies exceptionnellement lumineuses (la dernière vague d’observation conduite par WISE en a repéré une vingtaine), ils vont s’atteler à mieux les connaître.
Première des choses : évaluer avec précision le poids du trou noir central. "Connaissant cette donnée, on pourra ensuite reconstruire l’histoire des galaxies dans ce chapitre crucial et frénétique de notre cosmos" concluent-ils. Affaire à suivre...

 

SOURCE : Sciences et Avenir



26/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres