LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

VIE EXTRATERRESTRE : LES CHERCHEURS SE LANCENT SUR UNE NOUVELLE PISTE

Un nouveau projet du SETI surveillera désormais 20000 naines rouges. Des étoiles anciennes qui, contre toute attente, pourraient être entourées de planètes habitables.

EXTRA.PNG

 

INATTENDU. Une vie intelligente aurait plus de chance d'émerger sur une planète gravitant autour d'une étoile semblable au Soleil... C'est en tout cas ce que beaucoup pensaient jusqu'ici. Mais voilà ! Depuis les scientifiques se sont intéressés de plus près aux naines rouges, ces étoiles jusqu'à dix fois moins massives que notre étoile et jusqu'à 50 fois moins brillantes. Ils se sont rendus compte que, malgré leur profil bien différents de celui du Soleil, ces dernières pouvaient elles-aussi accueillir dans leur voisinage des planètes favorables à la vie. Le SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) lance donc un nouveau projet : pendant 2 ans, le programme américain observera 20000 naines rouges et leurs systèmes planétaires à l'aide du radiotélescope Allen situé en Californie. Et ce dans l'espoir d'y détecter un signal extraterrestre. 

Les naines rouges attirent désormais tous les regards. En effet, selon une étude publiée en 2014, la plupart de ces étoiles posséderaient une ou deux planètes gravitant dans leur zone habitable –une région où les conditions sont propices à l'existence d'eau à l'état liquide... et donc à l'apparition de la vie. De plus, elle montre que ces planètes pourraient accumuler de grandes quantités d'eau –jusqu'à 25 fois plus que la Terre ! 

 

Représentation de la zone habitable autour d'une étoile, une région où les conditions sont favorables à l'existence de l'eau liquide.

SURCHAUFFE. Autre point qui chiffonnait les scientifiques : sachant que les naines rouges sont des étoiles relativement froides, leur zone habitable est plus proche que Mercure ne l'est du Soleil. A cette distance se produit un "verrouillage gravitationnel". Autrement dit, les planètes montrent toujours la même face à leur étoile (comme la Lune vis-à-vis de la Terre). Un hémisphère serait alors surchauffé pendant qu'un froid glacial régnerait sur l'autre. Des conditions particulièrement défavorables à la vie. Mais récemment, les chercheurs ont démontré que si ces mondes possèdent des océans et une atmosphère, une partie de la chaleur serait transférée d'une face à l'autre, rendant la planète suffisamment hospitalière.

Autant de bonnes nouvelles sachant que les naines rouges sont, de loin, les étoiles les plus nombreuses de l'Univers. Elle représentent en effet 70% de ces astres. Un fantastique vivier pour la recherche d'autres formes de vie. De plus, ces étoiles sont beaucoup plus âgées que le Soleil, de plusieurs milliards d'années en moyenne. "Des systèmes solaires plus anciens ont eu plus de temps pour produire des espèces intelligentes", souligne Seth Shostak, astronome au SETI. La traque ne fait que commencer.

 

SOURCE : SCIENCES ET AVENIR 05.04.2016



06/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres