LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

VÉNÉZUELA : VOILÀ À QUOI RESSEMBLE LA MORT D'UNE NATION

Voilà à quoi ressemble la mort d’une nation : le Vénézuela se prépare pour 720 % d’hyperinflation

Pour les citoyens du « paradis socialiste » vénézuelien de Nicolás Maduro, l’information est terrible et empire chaque jour qui passe. Hier, nous rapportions qu’un an après nos prévisions de novembre 2014, la Barclays a clairement annoncé que le Venezuela a passé le « point de non-retour » et qu’une banqueroute, en 2016, serait « difficile à éviter ». Mais alors que certains, le reste des membres de l’OPEP et toutes les bulles pétrolières autour du monde pensaient que son impact dramatique toucherait seulement le gouvernement, la réalité de ce dernier coup fatal signifie une désintégration totale de l’économie et une hyperinflation à un niveau jamais atteinte.

VENEZUELA.PNG

Selon les dernières estimations du FMI, l’inflation du consommateur au Venezuela, en plus d’être déjà la plus importante au monde, va tripler cette année à un niveau bien au-delà des estimations des économistes interrogés par Bloomberg.
Cela parce que le FMI qui jusqu’à peu prédisait une inflation de 204% pour le Venezuela, déjà supérieur de 140% de la moyenne, a revu son chiffre qui atteint désormais 750% d’hyperinflation, en 2016 : cela veut dire que le prix moyen des produits et des services sera multiplié par huit dans les douze prochains mois.
Bloomberg rapporte que l’inflation passerait à 720% en 2016, alors qu’elle était à 275% l’année passée, selon une note publiée par le directeur de la zone occidentale du FMI, Alejandro Werner. Cela multiplie par quatre l’inflation médiane estimée par douze économistes interrogés par Bloomberg, et passe au-delà des 700 % annoncés par « Nomura Securities ».
La banque centrale du Venezuela a publié des statistiques économiques le 15 janvier dernier, pour la première fois cette année, qui confirment que l’inflation a triplé pour atteindre 141.5 % en une année. En décembre 2014, la dernière fois que des données avaient été publiées, l’inflation était de 68.5 %.
Ce chiffre est tellement irréel que la banque centrale du Venezuela a accusé des sites web d’économie, trop près du dollar, de vouloir « détruire les prix » et de vouloir installer un capitalisme « sauvage » dans le pays, ajoutant que 60 % de l’inflation était due à la manipulation de la monnaie.
Quelle que soit la cause, la fait, est que l’inflation réelle est encore bien pire et que, lorsqu’elle est tracée, la mort d’une nation souveraine ressemble bien à ce que nous voyons (cela ne suppose pas une faillite souveraine; quand cela arrive, l’hyperinflation va vraiment décoller)
Selon Bloomberg, l’économie du Venezuela va diminuer de 8 %, cette année après la contraction de 10 % l’année dernière, selon les chiffres du FMI. Bien que ces prévisions soient plus pessimistes que les estimations médianes des économistes qui voient eux une contraction de 4,1%, en réalité l’économie du Venezuela n’existe déjà plus avec toutes les transactions qui se déroulent actuellement dans les marchés gris ou noirs, et le gouvernement qui pédale dans le vide.
Cela, comme nous l’avons noté hier, est une bonne nouvelle pour les bulles pétrolières : une fois la faillite inévitable de l’état, le chaos et l’effondrement de la production pétrolière, avec le vide politique qui peut durer des années, cela servira simplement de tampon de baisse de l’offre sur le marché mondial du pétrole dont il a si désespérément besoin.
Mais même si cela peut être une bonne nouvelle pour les traders en pétrole, il n’y a aucune bonne nouvelle dans tout ce que nous avons écrit ci-dessus pour les citoyens qui souffrent depuis longtemps de ce « paradis socialiste », qui va s’écrouler sous peu et revenir à sa  juste qualification : l' »enfer socialiste. »

 

SOURCE : Agence Info Libre 25.01.2016



26/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres