LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

UN DRONE AVEC UN CANON LASER DANS DEUX ANS ?

ARMÉE - Et si Star Wars, c'était pour demain? On ne parle pas ici de jedi mais de batailles à coup de canons lasers. Une société américaine de défense a annoncé travailler sur un projet de drones équipés de canons laser, rapporte DefenseOne.

DRONE.PNG

 

General Atomics Aeronautical Systems (GA-ASI) est connue pour deux de ses drones, les modèles MQ-1 et MQ-9, utilisés notamment par l'armée américaine en Afghanistan. La société estime qu'elle pourrait réaliser son pari dès 2017. L'objectif: intégrer un laser de 150 kw de puissance à un de ses drones "Avengers".
On ne parle pas ici d'un petit gadget, mais d'un mini avion, sans passager, de 13 mètres de long sur 20 d'envergure et pouvant transporter 1500 kg de matériel.

 

drone canon laser

 

Le canon laser existe déjà lui aussi. GA-ASI travaille depuis 15 ans dessus et la dernière version a été dévoilée en mai dernier. Il devrait être testé par des navires de guerre américains d'ici 2016.
Des versions moins puissantes ont déjà été testées sur des bâtiments de ce type. Ainsi, en 2014, l'US Navy dévoilait une vidéo où un canon laser assez imposant détruisait un drone en pleine mer.

Impressionnant? Pourtant, la puissance de ce laser n'est "que" de 30 kw, cinq fois moins puissant que celui développé depuis par la société américaine. Le laser pourrait tirer 5 à 6 fois avant d'être rechargé pendant quelques minutes. Le drone continuerait à voler pendant ce temps, évidemment. "On utilise l'énergie de l'avion pour recharger un système de stockage d'énergie intermédiaire" qui est ensuite utilisée quand il faut tirer, explique Michel Perry, un des vice-présidents de GA-ASI. Comme une batterie en quelque sorte.
Pour autant, il reste de nombreux obstacles à franchir. Si séparément, le drone et le laser fonctionnent, encore faut-il arriver à les faire marcher ensemble. Déjà, le laser ne doit pas être trop imposant. Surtout, la visée dans un avion qui fonce à 650km/h n'est pas la même que sur un bateau quasiment immobile.
Bref, la bataille de Yavin n'est pas pour tout de suite, mais la science s'en rapproche jour après jour.

 

SOURCE : LE HUFFINGTON POST 01.10.2015



02/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres