LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES FEMMES, PAS TOUTES ÉGALES FACE À L'ORGASME

Si 93% ont déjà connu l’orgasme, elles ne sont que 32% a en avoir régulièrement, une fois par semaine ou plus.

Orgasme2.PNG

 

Bonne nouvelle. Cette année, la journée mondiale de l’orgasme du 21 décembre tombe un dimanche. Si vous ne travaillez pas, vous avez toute la journée pour en avoir de multiples, seuls, à deux ou plusieurs. Pour l’occasion, l’IFOP1 publie une étude réalisée à la demande du site de webcam porno Cam42 sur les femmes et la jouissance.
Où il en ressort que, malheureusement, les femmes ne sont pas toutes égales face au plaisir. Si 93% ont déjà connu l’orgasme, elles ne sont que 32% a en avoir régulièrement, une fois par semaine ou plus. La religion et le célibat, sans surprise, ne favorisent pas le plaisir. 24% des catholiques pratiquantes n’ont jamais eu d’orgasme et 35% de celles qui n’ont jamais été en couple. L’âge aussi, a une influence, l’excitation venant peut-être avec l’expérience. 16% des femmes de 18 à 25 ans ne connaissent pas cette jouissance, pour seulement 4% des plus de 65 ans. «La proportion de femmes jouissant de manière hebdomadaire croît aussi en fonction de leur expérience sexuelle : plus elles ont eu de partenaires sexuels au cours de leur vie, plus elles sont nombreuses à jouir au moins une fois par semaine», note l’Ifop.
Etre en couple n’est pas un signe non plus de plaisir automatique. Aux questions «Au cours de votre dernier rapport sexuel, avez-vous atteint l’orgasme? Et au cours de ce dernier rapport sexuel, votre partenaire a-t-il / elle eu un orgasme?», les femmes interrogées ne répondent oui que pour 63% d’entre elles, alors qu’elles estiment que 86% de leurs partenaires ont joui. Malheureusement, ce ne sont que pour les rapports hétérosexuels. Il eût été intéressant d’avoir les réponses de couples lesbiens.
Le secret d’un orgasme atteint «très facilement»? Que le partenaire pénètre votre vagin avec son sexe tout en vous caressant le clitoris pour 38% des femmes, puis vient la masturbation solitaire (35%) et le cunnilingus (30%).
La pénétration par le partenaire (28%) et les caresses du clitoris (27%) arrivent un peu derrière. Avec seulement 7% de très enthousiastes, la sodomie n’a pas la cote. «L’accès des femmes à l’orgasme semble freiné par une sexualité de couple encore trop "phallocentrée", estime l’Ifop. C’est particulièrement le cas de la pénétration vaginale qui est de loin l’acte sexuel le plus fréquent - 83% des femmes la pratiquent « souvent » - alors qu’elle n’est pas la plus efficace». Dans son style amusant de power point pour entreprise en séminaire, l’institut de sondages juge donc que la stimulation clitoridienne est «un gage d’efficacité».

Orgasme.PNG

 

Fait intéressant. Alors qu’elles n’étaient que 29% en 1998 à admettre un jour à avoir simulé, elles sont désormais 63%. Pour l’Ifop, «c’est moins en raison d’une explosion de cette pratique que de sa plus grande admissibilité dans le cadre d’un questionnaire auto administré en ligne : l’enquête réalisée en 1998 ayant été administrée par un enquêteur au téléphone».
Pour les positions, le missionnaire, homme sur la femme, arrive en tête, suivi de l’Andromaque femme assise sur l’homme, et du gaufrier, femme allongée sur l’homme. «Si elles furent longtemps condamnées par la morale religieuse pour leur non-conformité aux rôles sociaux, les positions où la femme est au-dessus de l’homme sont aujourd’hui parmi celles qui favorisent le plus une réaction orgasmique féminine», estime l’Ifop. Aucune question malheureusement sur des positions ou des pratiques sexuelles plus alternatives comme le sexe à plusieurs, le sadomasochisme, l’ondinisme ou l’utilisation d’objets (godes, concombre, tour Eiffel miniature, etc). 
L’une des questions les plus intéressantes de l’étude est sur le plaisir ressenti à montrer que l’on a un orgasme. 53% des femmes n’aiment pas que leurs partenaires les voient en train de jouir, comme s’il y avait quelque chose de honteux là-dedans.
Reste une dernière interrogation: avoir des orgasmes est-il si important? Est-ce que cela rend heureux? La majorité le pense. Le degré de satisfaction des femmes en matière de vie sentimentale et sexuelle «s’avère étroitement lié à la fréquence à laquelle elles obtiennent un orgasme, passant de 34% chez celles n’en ayant jamais eu à 96% chez celles parvenant à jouir "tous les jours ou presque"».

 

SOURCE : Libération 21.12.2014



18/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres