LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LE SALON DE LA FEMME MUSULMANE À PONTOISE FAIT POLÉMIQUE

Des prédicateurs intégristes sont invités à donner leur vision de la femme ce week-end au Parc des expositions de Pontoise. Une pétition en ligne demande l'interdiction du salon.

CHOUMICHA.PNG

 

Au parc des expositions de Pontoise se tient ce week-end le salon musulman du Val d'Oise, troisième édition. Cette année, la femme musulmane est à l'honneur. Au menu: shopping et cuisine, activités «féminines» par excellence selon les organisateurs.
Choumicha, animatrice d'émissions culinaires et véritable star au Maroc, musulmane non voilée, est mise en avant par Isla events, la société qui organise le salon. Elle animera un «cooking show» en direct. Un espace commercial regroupera différents stands de commerce communautaire: «créateurs et stylistes du prêt-à-porter, librairies musulmanes & éditeurs, banques islamiques, écoles musulmanes, spécialistes du mariage, traiteurs, pâtisseries orientales, henné.» Un espace «100 % femmes» permettra aux femmes de se retrouver «rien qu'entre elles».
Au coeur du programme, un cycle de «conférences», où huit intervenants se succéderont à la tribune pour évoquer la problématique du rapport entre islam et femmes. La seule femme invitée à parler est Nassima Prudor, conférencière et enseignante en théologie islamique qui traitera de la question suivante: «L'islam traite-t-il la femme et l'homme de la même manière?».
«Si la femme sort sans honneur, qu'elle ne s'étonne pas que les hommes abusent de cette femme-là.»
Les autres intervenants sont tous des hommes, aux profils plus ou moins intégristes. Ainsi comme le note Isabelle Kersimon, journaliste spécialiste de l'islamisme dans le Huffington Post, «Rachid Abou Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest, proche du Collectif contre l'islamophobie en France, enjoint sur les réseaux sociaux les femmes musulmanes à porter le voile «islamique» sous peine d'encourir les feux de l'Enfer dans l'au-delà, et des agressions sexuelles en ce bas-monde: «Si la femme sort sans honneur, qu'elle ne s'étonne pas que les hommes abusent de cette femme-là». Il donnera samedi une conférence intitulée «la femme, l'éducatrice au grand mérite».
Autre personnalité sulfureuse: Nader Abou Anas, prédicateur qui enseigne le coran et l'arabe au sein de l'association D'CLIC à Bobigny et qui tient un site communautaire, n'est pas franchement connu pour ses positions progressistes. Sur une vidéo tournée lors d'un précédent salon musulman où il était invité, on peut l'entendre prononcer ces mots: «La femme, elle ne sort de chez elle qu'avec la permission de son mari (…) Le soir, il a un besoin, il a une envie, elle ne veut pas... L'homme il craque… Qu'elle sache que les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable.»

 

SOURCE : Le Figaro 12.09.2015



12/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres