LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

L'ONG SEA SHEPHERD CONDAMNÉE POUR S'ÊTRE OPPOSÉE AU MASSACRE DE 250 DAUPHINS

La justice danoise vient de condamner cinq militants de l’ONG Sea Shepherd, ainsi que l’organisation elle-même, à des amendes et des peines de prison pour s’être opposés au “grind” – massacre traditionnel de dauphins sur les Îles Féroé – le 23 juillet dernier. Ils ont fait appel.

SEA.PNG

 

Cinq militants de l’ONG de défense des océans Sea Shepherd, ainsi que Sea Shepherd Global, ont été jugés coupables cette semaine par la justice danoise de trouble à l’ordre public, ainsi que d’avoir enfreint la loi du “grind” – massacre traditionnel de dauphins sur les Îles Féroé. Ils ont été condamnés à des amendes allant de 670 euros à 10.000 euros (pour Sea Shepherd Global) ou à des peines de prison allant de huit à quatorze jours. “Des appels contre chaque sentence ont été déposés”, a fait savoir l’ONG ce 7 août, tandis que deux autres de ses militants sont encore en attente de leur procès.
Les faits remontent au 23 juillet. Des membres de Sea Shepherd qui patrouillaient sur place, avertis qu’un grind allait avoir lieu dans le petit village de Bøur, à l’Ouest des Îles Féroé (qui dépendent du Danemark), ont tenté de s’interposer entre les chasseurs et les globicéphales rabattus sur la plage par 25 bateaux de pêche. Sept d’entre eux ont été interpellés par la police, pendant que d’autres filmaient le massacre des 150 mammifères marins. La vidéo rendant compte de ces faits a été largement diffusée. Cent autres globicéphales ont été tués lors d’un autre grind, qui a eut lieu le même jour.

“Une sorte d’exception culturelle”

Les autorités féringiennes défendent farouchement la légalité de cette pratique, considérée comme une tradition qui se perpétue depuis 400 ans. Ainsi, bien que le Danemark soit signataire des conventions internationales relatives à la conservation de la vie sauvage en Europe, il accorde un statut dérogatoire aux Îles Féroé. Interrogée par Les Inrocksle 27 juillet dernier, la présidente de Sea Shepherd France, Lamya Essemlali, expliquait :

“Le Danemark, auquel les îles Féroé sont rattachées, est signataire de ces conventions et s’est engagé à œuvrer à la préservation des mammifères marins. Pourtant il fait une sorte d’exception culturelle pour les îles Féroé. Ces dauphins sont strictement protégés et interdits à la chasse partout en Europe, sauf quand ils sont dans les eaux féringiennes, où il n’y a pas de limites de quotas. Ils en tuent entre 800 et 1500 par an.”

Le militant corse encourt 4000 € d’amende ou 14 jours de prison

xavier

Xavier Figarella (Eliza Muirhead/Sea Shepherd Global)

 

L’ONG conteste la légalité de cette chasse “cruelle et inutile”, qui ne laisse plus aucune chance aux mammifères marins du fait des nouveaux moyens techniques dont les chasseurs disposent. Elle s’avère de plus un énorme gâchis, puisque la viande de dauphin est impropre à la consommation en raison d’un taux de mercure et de métaux lourds très élevé.
Parmi les cinq militants condamnés, l’écologiste corse Xavier Figarella écope d’une peine de 30 000 couronnes (4 020 euros) ou de 14 jours de prison. Contacté par Les Inrocks il y a quelques jours, celui-ci manifestait sa volonté de continuer à patrouiller sur les Îles Féroé afin d’empêcher d’autres grinds. C’est sans doute la raison pour laquelle, selon l’ONG, “la procureur cherche à présent à déporter les 5 défenseurs hors des îles Féroé”.
Sea Shepherd a lancé une campagne de soutien sur les réseaux sociaux sous le hashtag #StandUp250 (pour les 250 dauphins tués). Un rassemblement est prévu à Paris le 22 août, à l’appel de l’ONG, “en mémoire des 250 dauphins massacrés aux iles Féroé le 23 Juillet dernier et en soutien à nos sept militants arrêtés”.

 

SOURCE : les InROCKS



08/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres