LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

L'EPFL APPORTE UNE NOUVELLE PREUVE DE LA VIE SUR MARS

Sciences - Une nouvelle analyse de traces de carbone, menée notamment par l’EPFL, relance le débat à propos de la vie sur Mars.

mars2.PNG

 

Une nouvelle étude relance le débat sur des formes de vie qui auraient existé sur Mars. Menée conjointement par l’EPFL, cette étude internationale (Chine, Japon, Allemagne, Suisse) a analysé minutieusement des traces de carbone trouvées à l’intérieur de la météorite Tissint, arrivée de la planète rouge en juillet 2011 dans le désert du Maroc, a indiqué mardi la haute école.
Les résultats de la recherche, publiée lundi dans Meteorics and Planetary Sciences, plaident pour une origine biologique de ces traces de carbone. Elles feraient suite à l’infiltration d’un liquide riche en matière organique dans les fissures de la roche, avant son détachement de la planète rouge par le choc d’un astéroïde.
La nouvelle étude remet en cause des conclusions tirées par d’autres chercheurs selon lesquels le composé organique pouvait provenir de la cristallisation à très haute température d’un magma. La nouvelle théorie estime qu’il est plus probable que cette matière, de type kérogène, ait été déposée à basse température dans ces fissures près de la surface de Mars, par l’infiltration du liquide.
«Il est délicat d’asséner des certitudes, surtout dans un domaine aussi sensible, relève Philippe Gillet, directeur du Laboratoire des sciences de la terre et des planètes de l’EPFL, cité dans le communiqué. Je suis ouvert à ce que d’autres études viennent nous contredire. Mais nos conclusions sont toutefois de nature à relancer activement le débat consacré à l’existence possible d’une activité biologique sur Mars, du moins dans le passé.»

SOURCE : La Tribune de Genève



18/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres