LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

INSOLITE : UN HOMME VIT NORMALEMENT AVEC SEULEMENT 10% DE SON CERVEAU

À l'âge de 44 ans, un Français découvre que 90 % de son cerveau est rempli de liquide céphalo-rachidien. Un cas clinique de neurologie exceptionnel qui demeure mystérieux.

10%.PNG

 

En 2014, le cas d'une Chinoise de 24 ans ne possédant pas de cervelet avait étonné la communauté scientifique, le nombre de personnes vivant aussi longtemps sans cette partie majeure du cerveau - assurant notamment la marche ou l'articulation d'une parole - se comptant sur les doigts d'une main, ou deux. Ces patients sont la preuve qu'il est possible de vivre avec 10 % de volume de cerveau en moins. Mieux, il est même possible de vivre normalement sans posséder 90 % du volume de cet organe ! C'est le cas très étonnant d'un Français de 44 ans dont 90 % de la boîte crânienne ne contient quasiment que du liquide céphalo-rachidien.

10 % de cerveau en moins et pas de déficience intellectuelle

Abordé en juin 2016 par le psychologue Axel Cleeremans de l’université de Bruxelles lors du 20e Congrès annuel de l'Association for the Scientific Study of Consciousness à Buenos Aires, en Argentine, ce cas clinique a fait l'objet d'une publication dans The Lancet en 2007. Les auteurs de l'étude racontent que le patient s'est rendu à l’hôpital pour une douleur à la jambe gauche. C'est grâce à un simple examen IRM que les médecins ont découvert que 90 % de la boîte crânienne est rempli de liquide céphalo-rachidien (voir IRM ci-dessous). Une découverte très étonnante car contrairement à la Chinoise de 24 ans, qui a toujours eu des difficultés à parler et marcher correctement, l'homme vit de façon tout à fait normale. Marié, deux enfants, fonctionnaire, il n’a aucun antécédent de trouble neurologique. Son quotient intellectuel est de 75 : inférieur à la moyenne, il n'est pas pour autant révélateur d'une déficience mentale (la déficience mentale, de légère à profonde, correspond à un QI compris entre 70 et 25, selon la classification de l'Organisation mondiale de la santé).

Le cerveau s'est-il adapté à la place disponible ?

Comment expliquer une telle présence du liquide céphalo-rachidien dans la boîte crânienne ? Probablement par une hydrocéphalie - une accumulation excessive de liquide à l'intérieur des cavités du cerveau - ont suggéré les médecins français en 2007. Cette maladie rare avait été diagnostiquée au patient lorsqu'il était nourrisson, sans que la cause soit déterminée. À l'époque, des médecins lui avaient implanté un petit tube pour évacuer ce liquide vers d’autres parties du corps. À l'âge de 14 ans, le patient souffrant de problèmes de coordination (ataxie) et d'une diminution de la force musculaire (parésie) de sa jambe gauche, le tube a été retiré. Le liquide se serait donc de nouveau accumulé les années suivant l'opération.
Pour le psychologue Axel Cleeremans, ce cas clinique exceptionnel remet en question les théories fondamentales basées sur la pleine conscience. "Une théorie devrait pouvoir expliquer comment une personne, dont 90% des neurones sont absentes, peut avoir un comportement tout à fait normal", regrette-t-il, selon des propos rapportés par le site Quartz.  Chez cet homme, les aires frontales, pariétales, temporales et occipitales ont toutes été réduites. Des fonctions comme la sensibilité, le langage, la vision, l'audition, devraient donc être sévèrement impactées. Pour le psychologue, ce cas clinique constitue la preuve suivante : si le cerveau n’est pas endommagé brutalement, mais petit à petit, l’organe reste capable de s’adapter, et ce malgré le manque de place dans la boîte crânienne (occupé par le liquide) pour être en mesure de fonctionner comme à l’accoutumée. Une explication plutôt logique, qu'il reste à prouver.

 

SOURCE : SCIENCES et AVENIR 19.07.2016



19/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres