LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

EXTRATERRESTRES : UN MILLIARDAIRE RUSSE INVESTIT 100 MILLIONS DE DOLLARS POUR EN AVOIR LE CŒUR NET

EXTRA T.PNG

 

ESPACE - La chasse aux extraterrestres est ouverte. Un milliardaire russe, Yuri Milner, a annoncé avoir investi 100 millions de dollars pour répondre à cette question existentielle: sommes-nous seuls?
Comme le rapporte Forbesl'investisseur a fait cette annonce en compagnie de Stephen Hawking (conseiller sur le projet) ce lundi 20 juillet à la Royal Society de Londres.
La "Breakthrough Initiative" est un projet qui s'étalera sur 10 ans et sera piloté par le Seti, un programme américain chargé "d'écouter" le ciel pour y déceler les traces d'une activité extraterrestre. Si le Seti existe depuis 1960, le financement apporté par Yuri Milner est colossal, c'est tout simplement trois fois plus que le précédent record (un investissement de 30 millions de dollars de Paul Allen, cofondateur de Microsoft).

L'espace efface le bruit

En réalité, les techniques changeront peu, c'est surtout le nombre de données récupérées qui sera démultiplié grâce à cet argent. Le Seti part du principe qu'une civilisation avancée utilisera, d'une quelconque manière, le spectre électromagnétique. Celui-ci est étudié par les scientifiques via de grands télescopes pour apprendre de nombreuses choses sur l'univers.
Problème: il y a énormément d'étoiles et énormément de fréquences. Pour les chercheurs du Seti, cela revient à braquer une antenne directionnelle au hasard et à bidouiller la radio en espérant tomber sur une émission. Mais avec "Breakthrough Initiative", les chercheurs vont gagner beaucoup, beaucoup de temps.
En effet, une grande partie des 100 millions de dollars va servir à louer pendant des milliers d'heures chaque année deux des plus grands télescopes au monde, expliqueForbes, le Green Bank Telescope et le Parkes Telescope. Avant cela, le Seti se limitait à quelque 72 heures par an...
De plus, le programme scrutera dix fois plus d'étoiles que les précédents. "Si vous prenez en compte le nombre d'heures et les types de signaux, ce sera 50 à 100 fois plus puissant que tout ce que nous avons essayé par le passé", explique Andrew Siemion, un des scientifiques en charge du projet.

Une aiguille dans une botte de foin

Pour autant, les chercheurs sont réalistes, "c'est un énorme pari", a lancé l'astrophysicien Martin Rees lors de la présentation du projet. "Mais le résultat serait tellement colossal si nous arrivons à prouver qu'il y a de la vie ailleurs que cet investissement vaut largement le coup", explique-t-il, ajoutant que les chances de succès sont "faibles".
Car malgré tous les moyens mis en place, cela revient toujours à chercher une aiguille dans une botte de foin. Car si le nombre gigantesque de planètes (on parle de 100 milliards d'exoplanètes juste dans notre galaxie) laisse penser qu'il devrait y avoir de la vie ailleurs, l'espace à analyser est lui aussi gigantesque.
Pour autant, les chercheurs affirment que le nouveau programme sera capable de détecter le radar d'un avion... s'il est utilisé sur une planète gravitant autour des 1000 étoiles les plus proches de la Terre.

 

SOURCE : LE HUFFINGTON POST



20/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 157 autres membres