LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

DES ASTRONOMES DÉCOUVRENT LA GALAXIE LA PLUS LOINTAINE JAMAIS OBSERVÉE

Une galaxie située à 13.1 milliards d'années-lumière de la Terre vient d'être détectée par une équipe d'astronomes. Il s'agit de la galaxie la plus éloignée de nous connue à ce jour.

GALAX.PNG

 

A 13.1 milliards d'années-lumière de nous se trouve la galaxie EGS-zs8-1, la plus lointaine connue à ce jour. Tel est le résultat publié le 5 mai 2015 par une équipe internationale d'astronomes dirigée par l'astronome américain Pascal Oesch (Université de Yale, États-Unis).
Il est à noter que l'existence de cette galaxie était déjà connu : elle avait été initialement découverte grâce aux télescopes Hubble et Spitzer. Mais la nouveauté réside ici dans les mesures réalisées sur la distance qui nous sépare de cette galaxie : selon Pascal Oesch et ses collègues, il est désormais avéré que cette galaxie est située à 13.1 milliards d'années-lumière de nous, des calculs réalisés grâce à l'instrument MOSFIRE de l'Observatoire de Keck (Hawaï). En d'autres termes, il s'agit bel et bien de la galaxie la plus lointaine connue à ce jour.
On le sait, regarder dans l'espace revient à regarder dans le temps. Et de fait ici, c'est un incroyable saut dans le passé qui nous est proposé avec cette découverte. Car la lumière émise par cette galaxie a donc été produite il y a 13.1 milliards d'années. Soit 670 millions d'années seulement après le Big-Bang, daté à 13.77 milliards d'années.
Par conséquent, observer la galaxie EGS-zs8-1 est l'occasion d'analyser la formation et de développement des premières galaxies, alors que l'Univers était extrêmement jeune (5% de son âge actuel environ).
Que sait-on sur la galaxie EGS-zs8-1 ? Sa masse correspond à environ 15% de la masse de notre propre galaxie, la Voie Lactée. Soit une centaine de milliards de masses solaires environ. Par ailleurs, elle fabrique des étoiles à grande vitesse, quelques 80 fois plus rapidement que notre Voie Lactée. Ce qui s'explique évidemment par le fait que cette galaxie est à un stade très précoce de son développement, au cours duquel le taux de fabrication de nouvelles étoiles est habituellement très élevé.
Cette découverte est d'autant plus notable qu'on sait aujourd'hui, grâce au satellite Planck, que les premières étoiles ont commencé à briller quelques 550 millions d'années après le Big Bang. Ce qui veut dire que les premières galaxies se sont formées très vite après ce premier évènement. Et pour cause puisque 130 millions d'années après, la galaxie EGS-zs8-1 était déjà formée, avec une masse d'ores et déjà loin d'être négligeable.
Ce résultat a été publié le 5 mai 2015 dans la revue Astrophysical Journal Letters, sous le titre " A SPECTROSCOPIC REDSHIFT MEASUREMENT FOR A LUMINOUS LYMAN BREAK GALAXY AT z = 7.730 USING KECK/MOSFIRE ".

 

SOURCE : Le Journal de la Science



06/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 157 autres membres