LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

DANS LES ALPES, TCHERNOBYL A LAISSÉ DES SOUVENIRS DE VACANCES

ALPES.PNG

 

Trois décennies après la catastrophe soviétique, plusieurs secteurs des Alpes restent aussi radioactifs que des déchets nucléaires, alertent des scientifiques de la Criirad.
Difficile de trouver plus majestueux à visiter, cet été, que le parc national du Mercantour et le Col de la Bonette-Restefond, deux joyaux des Alpes françaises.
Plus dangereux aussi ? C’est ce qu’affirme une étude rendue publique ce vendredi 31 juillet par les experts de la Criirad (Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité). L’association est certes connue pour ses positions antinucléaires, mais ses observations et alarmes s’appuient toujours sur un travail scientifique reconnu. Or, dans le cas des sites alpins, ce travail a de quoi inquiéter.
La Criirad note en effet que les deux lieux présentent un niveau de radiation au césium 137 – un métal radioactif produit par les centrales nucléaires – en moyenne « plus de deux fois supérieur à la normale ». Dans certaines zones, le césium s’est même accumulé au point de représenter « des valeurs de plusieurs dizaines de fois, voire plus de cent fois, supérieures au niveau naturel ».

 

SOURCE : Agence Info Libre



03/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 157 autres membres