LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

NOTRE UNIVERS EST-IL UNIQUE OÙ SE SITUE-T-IL PARMI UNE INFINITÉ D'AUTRES UNIVERS (MULTIVERS) ?

Deux des plus grands esprits de la physique théorique française (Etienne Klein et Aurélien Barrau) débattent sur la question essentielle et passionnante : notre univers est-il unique où se situe-t-il parmi une infinité d'autres univers (multivers) ?

Comme je sais que celle ou celui qui écoutera ce débat de 40 minutes ne sera qu'une improbable exception, je vais tenter en quelques lignes de résumer ce débat d'idées.

 

Le concept de Multivers est la conséquence obligatoire des deux théories physiques et mathématiques les plus achevées et les plus convaincantes de toutes les théories actuelles. Elles ont pour ambition de réconcilier en une seule théorie la mécanique quantique (l'infiniment petit) et la relativité générale (l'infiniment grand). Ces deux piliers de la physique moderne sont actuellement incompatibles.
Ces 2 théories sont la théorie des cordes et la gravitation quantique à boucle. Toutes les deux prévoient inexorablement l'existence d'un multivers (en d'autres termes, le multivers est la conséquence de ces théories) et mobilisent la presque totalité des recherches par les physiciens théoriciens.
D'autre part, la création et l'existence de notre univers ne sont explicables que dans 3 cas de figure :
- Notre univers est-il le fruit du hasard ? Un hasard qui aurait créé les 56 constantes universelles (longueur de Planck, masses et énergies des protons, neutrons, électrons etc...) si extraordinairement bien adaptées et ajustées à l'existence de la complexité en général et de la vie en particulier.
À noter qu'une différence infime dans l'une des constantes universelles aurait conduit à un univers complètement différent et stérile. Ce coup de dés initial, quoique mathématiquement possible, est infiniment improbable !
- Notre univers est-il la conséquence d'un dessin intelligent (Dieu) ? qui aurait orienté l'évolution de l'univers pour l'existence de la vie et singulièrement de l'être humain. Cela reviendrait à dire que nous aurions un Dieu ajusteur de constantes universelles, ce qui est un retour à une vision très anthropo centrée théologique et téléologique (finaliste).
En tenant compte du fait que par rapport à notre univers, dans l'espace nous ne sommes "quasiment" rien (le terme : "pathétiquement insignifiants" serait plus juste) et dans la durée nous ne vivons même pas le temps d'une étincelle, cette vision anthropo centrée quoique "possible" car le contraire n'a encore pas été démontré et prouvé, n'est absolument pas scientifique.
- La 3ème hypothèse est celle du multivers car si nous jouons une fois au loto, nous avons toutes les chances de perdre, mais si nous jouons une infinité de fois au loto, on est sûr de gagner. Par conséquent si nous avons une infinité d'univers où les lois physiques sont différentes (la théorie des cordes prévoie 10 puissances 500 lois physiques différentes, ce qui est gigantesque et même infini pour l'esprit humain. Cela revient à dire que tout ce qui est possible a lieu), alors il est plus que raisonnable de dire que dans certains de ces univers les lois de la physique sont compatibles avec notre propre existence.
- Une 4ème hypothèse est que nous nous trompions dans notre physique car tous les problèmes qui y sont liés ne sont pas encore résolus.
Cependant, si nous prenons comme socle et comme armature les connaissances scientifiques actuelles, le multivers en est le prolongement métaphysique le plus probable et le plus convaincant.
Pour conclure, il y a parfois plus de risques dans un excès de timidité que dans une tentative exploratoire qui mérite, aujourd'hui d'être poursuivie.
G.K. (Brane) 05.11.2017

UNI.PNG



05/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 139 autres membres