LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES MILLIONNAIRES AIMENT LA SUISSE

Patrimoine - Avec 716'000 millionnaires (dont 22 milliardaires), la Suisse fait partie du club fermé des dix nations qui en regroupent le plus.

SUISSSE.PNG

 

A l’approche des Fêtes de fin d’année, la morale incite à penser plutôt aux pauvres et aux nécessiteux. Mais cette période se distingue aussi par la publication, au sein de plusieurs magazines, de listes des personnes les plus riches du monde. En Suisse romande, Bilan fait un tabac en diffusant son classement des «300 plus riches», tout comme Bilanz, son pendant en Suisse alémanique.
Le magazine américain Forbes fait saliver ses lecteurs en dévoilant les 400 personnes les plus fortunées des Etats-Unis. Bill Gates (60 ans, Microsoft) sort en tête avec 81 milliards de dollars, suivi par Jeff Bezos (52 ans, Amazon, The Washington Post), Warren Buffett (86 ans, Berkshire) et Mark Zuckerberg (32 ans, Facebook). De son côté, la revue Capital s’attarde sur l’étonnant Amancio Ortega, fondateur de Zara, permettant à un Espagnol de jouer des coudes au milieu des Américains.
Quant à Credit Suisse, il a publié une étude fouillée sur l’évolution de la richesse, pays par pays. Avec une fortune moyenne par adulte de 561'900 dollars (564'600 francs), la Suisse domine les classements mondiaux en 2016, bien avant l’Islande (408'000 dollars), l’Australie (375'000 dollars) et les Etats-Unis (345'000). En ne tenant compte que de la fortune mobilière, les Helvètes restent aussi, de loin, les plus riches du monde, en étant assis – à défaut d’un tas d’or – sur un matelas dodu pesant 386'000 dollars.

La Suisse membre du top 10

Avec 716'000 millionnaires (dont 22 milliardaires), la Suisse fait partie du club fermé des dix nations qui en regroupent le plus. Loin derrière les Etats-Unis, mais devant des pays plus peuplés comme la Corée du Sud, l’Espagne, la Belgique, l’Inde ou le Brésil.
L’an dernier, la Suisse regroupait cependant 774 000 millionnaires. Soit un fléchissement de 7,5% en un an. Pourquoi le pays a-t-il perdu 58'000 millionnaires? «La raison principale de cette perte est liée aux différences de taux de change», explique Antonios Koutsoukis, l’un des auteurs de l’étude. Le franc s’est en effet déprécié par rapport au billet vert. De plus, ajoute l’expert, la fortune immobilière des Suisses a aussi perdu un peu de sa valeur, toujours face au dollar. Enfin, souligne encore le spécialiste de Credit Suisse, «la grande majorité des Suisses (91%) possédant une fortune supérieure à 1 million de dollars se situe dans la tranche comprise entre 1 et 5 millions. Cela signifie que le nombre de millionnaires peut sensiblement changer en fonction de la variation des taux de change.»
Les classements «people» ne permettent, tout au plus, que de se comparer avec une grande humilité par rapport à certains milliardaires, à l’exemple d’un Mark Zuckerberg, qui, à l’âge où d’autres usent encore leurs fonds de culotte pour décrocher un MBA dans une université improbable, peut s’enorgueillir de posséder plus de 55 milliards de dollars.

SUISSSE2.PNG

 

Nombreux métiers à l’affût

Mais, sur dix ans, ces classements révèlent en fait beaucoup d’informations sur les milliardaires. Selon les estimations de Bilan, la fortune de la famille Kamprad, qui contrôle la chaîne d’ameublement suédoise Ikea, a ainsi presque doublé en une décennie.
Pratiquement inconnu en Suisse en 2006, Jorge Lemann occupe désormais le second rang grâce à ses activités d’investisseur. Ce Brésilien d’origine helvétique, installé à Saint-Gall depuis une quinzaine d’années, a une sainte horreur de figurer dans ces classements. Mais il peut difficilement y échapper, étant l’un des gros propriétaires de la chaîne de fast-food Burger King ou de la marque de ketchup Heinz. En dix ans, les héritiers des fondateurs du groupe bâlois Roche ont dû abandonner la médaille d’argent pour s’agripper au bronze: leur fortune a moins progressé (3 milliards de francs tout de même) que celle d’autres milliardaires. Mais, avec d’autres membres de la famille, André Hoffmann et ses sœurs Vera Michalski-Hoffmann et Maja Hoffmann restent solidement aux commandes de la compagnie pharmaceutique: la famille contrôle 50,1% des voix.
Les milliardaires attirent les paparazzi comme les fleurs attirent les abeilles. Fondateur de la marque Zara, le Galicien Amancio Ortega, un Bélier dans le Zodiaque, est épinglé dans Capital, où il figure en compagnie d’un chiot. Mais, à ce niveau de fortune, l’Espagnol n’a plus besoin de banquier. En revanche, des études comme celle de Credit Suisse sont attentivement scrutées par les gérants de fortune. Elles peuvent aussi permettre de valider des décisions, comme celle d’ouvrir un bureau au Japon, où vivent désormais 2,8 millions de millionnaires, soit 738'000 oncles Picsou de plus en un an. Mais elles sont aussi lues par toute une série de métiers qui font la chasse aux riches, des bijoutiers aux vendeurs de Lamborghini en passant par les agents immobiliers, les propriétaires de palace ou les organisateurs de voyages extrêmes.

 

 

SOURCE : LA TRIBUNE DE GENÈVE 09.12.2016



09/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 140 autres membres