LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

DES SIGNES DE VIE PASSÉE SUR MARS ?

Des dépôts issus d’une activité biologique auraient-ils été identifiés à la surface de la planète Mars ? L’hypothèse pourrait faire légitimement sourire, si elle n’avait pas été publiée dans Nature Communications, l’une des plus prestigieuses revues scientifiques au monde.
De quoi s’agit-il au juste ? Selon des scientifiques de l’Université de l’Etat de l’Arizona, des dépôts de silice repérés sur Mars dès 2007 par le rover Spirit auraient une forme suggérant qu’ils pourraient avoir été produits par une activité biologique, possiblement microbienne.
mars.PNG
 
Ces travaux ont été publiés le 17 novembre 2016 dans la revue Nature Communications, sous le titre “Silica deposits on Mars with features resembling hot spring biosignatures at El Tatio in Chile”.
Pour étayer cette hypothèse, les auteurs de l’étude sont partis du constat selon lequel des dépôts analogues ont déjà été découverts autour de sources d’eau chaude, comme celle de El Tatio (Chili), et dont les scientifiques savent qu’ils sont le produit d’une activité non-biologique combinée à une activité biologique.
Quant aux dépôts de silice découverts sur Mars par le rover Spirit, ils ont été localisés dans la région martienne de Home Plate, dans le cratère Gusev, formé il y a quelques 3 à 4 milliards d’années.
mars2.PNG

"Bien que des processus totalement abiotiques [c’est-à-dire purement physiques] ne sont pas à exclure pour expliquer les structures de silice martiennes, ces structures satisfont a priori à la définition de biosignatures potentielles” (Steve Ruff, co-auteur de l’étude)

Evidemment, il est trop tôt pour se prononcer sur la validité d’une telle hypothèse, d’autant plus que de nombreux autres précédents travaux avaient déjà effectué des comparaisons de ce type entre des structures géologiques terrestres et d’autres martiennes, sans toutefois parvenir à des résultats véritablement robustes. Mais ces travaux posent une question qu’il n’est pas possible d’ignorer, et dont il faut espérer que d’autres études viendront confirmer ou infirmer au cours des prochaines années.
Et d’ailleurs, il est à noter que le cratère Gusev est actuellement considéré comme un site d'atterrissage potentiel pour la mission Mars Rover 2020 de la NASA, dont l’objectif est de déterminer si la vie a existé un jour sur la planète rouge. Des réponses sont donc peut-être à venir prochainement...
SOURCE : LE JOURNAL DE LA SCIENCE (Page Facbook) 25.11.2016

 


25/11/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 134 autres membres