LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

LES 4 VÉRITÉS DE BRANE

7 CHIFFRES FRAPPANTS SUR L'EMPLOI ET LES SALAIRES DES FRANÇAIS

L'Insee a publié sa revue annuelle sur l'emploi, le chômage et les revenus du travail. Un document qui fourmille de données parfois surprenantes.

EMPLOI.PNG

C'est une bible d'informations sur le marché du travail. Mardi, l'Insee a publié sa revue annuelle sur l'emploi, le chômage et les revenus du travail. Un document rempli de statistiques parfois frappantes. En voici sept exemples.

1/ On gagne (en moyenne) 19% de plus dans la fonction publique d'État que dans le privé

Un fonctionnaire qui travaille pour l'État touchait en moyenne un traitement de 2650 euros nets en 2016, ce qui représente 18,8% de plus que le salaire moyen à temps plein dans le privé (2230 euros). "La raison est simple, dans la fonction publique d'État, les gens sont en moyenne beaucoup plus qualifiés et diplômés que dans la moyenne du secteur privé. Il faudrait en fait plutôt regarder les salaires des cadres pour comparer", explique Élise Coudin, cheffe de la division salaires et revenus d'activité à l'Insee. Les fonctionnaires de catégorie A, la plus élevée, sont ainsi surreprésentés dans ce versant de la fonction publique (47% donc dans la fonction publique d'État, contre 18% dans la fonction publique hospitalière et 7% dans la fonction publique territoriale).

2/ La part des CDI a baissé de près de 9% depuis 1984

Il y a encore une trentaine d'années, le CDI était clairement la norme sur le marché du travail. 94% des contrats de travail étaient ainsi des CDI en 1984. 32 ans plus tard, ce taux a fortement chuté pour ne s'élever qu'à 85,3% en 2016. À l'inverse, les CDD, qui représentaient moins de 5% des contrats en 1984, ont vu leur part progresser à 11%.

3/ Les femmes gagnent en moyenne 14% de moins que les hommes

Dans le privé, le salaire moyen des femmes était en 2014 inférieur de 14,4% à celui de leurs homologues masculins. Une partie de ce fossé est "expliqué". Elle est due au fait que les femmes présentent des caractéristiques qui leur sont moins favorables sur le marché du travail (secteur d'activité, ancienneté, expérience professionnelle, etc.). Mais cette part "expliquée" ne représente que 6 points sur les 14. Autrement dit, à caractéristiques égales, les femmes gagnent 8,4% de moins que les hommes. L'Insee explique que ce dernier chiffre n'est pas tant lié à des "phénomènes de discrimination qu'au fait que les femmes valorisent" moins bien leur expérience professionnelle. La (relative) bonne nouvelle est que cet écart "inexpliqué" se réduit. En 1995, il s'élevait à 12,4%.

4/ Le taux de chômage est quatre fois plus faible chez les cadres que chez les ouvriers

Les cadres ne sont pas très éloignés du plein-emploi. En 2016, le taux de chômage des cadres et des professions intellectuelles supérieures était ainsi de 3,5%. C'est quatre fois moins que celui des ouvriers qui lui culmine à 14,9%. Rappelons par ailleurs que les mêmes cadres gagnent 2,4 fois plus que les ouvriers (4100 euros nets par mois à temps plein contre 1700 euros en 2014).

5/ Mais les cadres travaillent 222 heures de plus par an

La plupart des cadres étant au forfait jour, ils ne comptent parfois pas leurs heures. Ainsi selon l'Insee, la durée annuelle effective des salariés âgés de 25 à 49 ans était en 2016 de 1926 heures chez les cadres contre 1704 heures chez les ouvriers.

6/ 1 emploi sur 5 est occupé par un ouvrier

Malgré la lente mais inexorable désindustrialisation de la France, en 2016, les ouvriers représentaient encore 20,3% des emplois occupés. Seuls les employés (27,4%) sont davantage représentés.

7/ Les médecins gagnent 55% de plus en étant à leur compte

Dans la fonction publique hospitalière, les médecins gagnaient en moyenne en 2014 un salaire net moyen de 5350 euros. Un chiffre à comparer avec le revenu net moyen des médecins et des dentistes en indépendant qui est de 8310 euros selon l'Insee, soit 55% de plus.

SOURCE : BFM TV 05.07.2017



05/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 139 autres membres